Gwendalivia
Bienvenue sur Gwendalivia ! Tu veux en savoir plus ? Alors, inscris-toi vite, nous n'attendions plus que toi...

Gwendalivia

Vous rêver de devenir : Marchombre, Dessinateur ou même Rêveur ? A présent, c'est possible...
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Chers maîtres marchombres, vous pouvez désormais prendre un élève sous votre aile !  C'est par ici!
Vous voulez participez à l'Anh-Ju ? Les précisions Wink

Partagez | 
 

 Quand une rêveuse vous sauve la vie... [PV Fraisette & Elyssia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elyssia Il'Andril
Co-Fonda/Maître Marchombre
avatar

Posts Rp : 263
Pièces : 371
Date d'inscription : 18/05/2010

Parchemin
Âge du perso: 21 ans
Groupe: Marchombre
Achats:

MessageSujet: Quand une rêveuse vous sauve la vie... [PV Fraisette & Elyssia]   Mar 28 Sep - 12:01

Les pas réguliers de ma jument me berçaient. Me lassaient. Je n'en pouvais plus. Cela faisait cinq jours que je déambulais dans les chaines du Poll. J'avais faim, j'avais soif, j'avais froid. De plus, le paysage ne changeait pas, ou que très peu. Au début, la première fois que j'étais venue ici, je m'étais extasiée devant la beauté de ces montagnes. Leurs couleurs pastelles, féériques, leurs formes de dentelles régulières. La liberté et la sauvagerie qui s'en dégageaient étaient attirantes et m'avaient stupéfiés pendant des heures. A présent que tous les maux du monde semblaient s'abattre sur moi, je ne les appréciais plus à leur juste valeur. A mes yeux, c'étaient de stupides montagnes maudites !

Un bruit retentit. Sur ma droite, il y avait une petite grotte, que je qualifierais plutôt d'abri de pierre. A ma droite, sur le versant de la montagne s'étendait une forêt sombre qui finissait au pied du mont. Soudain, un monstre déchira le feuillage et me fit face. Ma jument hennit de terreur, se cabra et s'enfuit au galop. Je n'eus pas le temps de me relever. Une patte géante de mante religieuse fonça dans ma direction. Je fis une roulade et me relevai d'un bond. A peine avais-je relevé la tête que je reconnus la créature qui me faisait face. Son aspect verdâtre, la peur qui s'en dégageait pour venir vous tord les intestins... Son allure aussi, digne, fière, telle celle d'un humain, mais rampante, pareille à celle d'un insecte. Un Ts'lich.
J'en avais donc trouvé un. Leur retour était réel, ce n'était pas une rumeur...

Perdue dans mes pensées, je ne fis pas attention à ce qui allait se passer. La lame tranchante de sa patte faillit me découper net. Au lieu de ça, je fis un rapide écart et évitai le pire. Une de mes mèches de cheveu tomba à terre, tranché par la lame verdoyante. Il fallait que j'attaque. Ou j'allais bien vite finir rongée par les insectes. Ni une, ni deux, je sortis mes poignards et les lançai, après avoir effectuée une roulade parfaite. Deux d'entre eux vinrent se ficher dans la carapace du monstre. du liquide gluant que j'identifiai comme du sang jaillit des blessures. J'esquissai une grimace de dégout tandis que la créature hurlait.

Il fallait que je me batte... Je ne pouvais plus reculer.... Je voulus récupérer mes poignards, à court d'armes. Mes coutelas, trop fins, se briseraient si je les lançais. Seulement, le ts'liches repéra bien vite le manège et après un lutte acharnée, je me retrouvai au sol, l'épaule lacérée, l'abdomen ouvert et la jambe en piteux état. Comme si je ne souffrais pas assez, la créature me balança contre un rocher. La douleur dans ma jambe s'intensifia, alors que je pressais ma main contre mon flanc ouvert. Mon épaule ne me faisait pas souffrir, comparée à mon ventre. J'avais cependant réussi à récupérer un poignard. Le plus solide. Alors, regroupant mes dernières forces, je le lançai avec une énergie dont j'ignorais la provenance. La lame se ficha dans l'œil du monstre avec un bruit écœurant. La mante religieuse géante hurla, tandis qu'un bruit de galop se faisait entendre. De l'aide ?
Je murmurai dans un dernier souffle :


S'il vous plait...

Puis, plus rien.

Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Couleur RP:
 

Aprentissage:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fraisette Oul'Megan
Rêveuse Endormi
avatar

Posts Rp : 19
Pièces : 26
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 51

Parchemin
Âge du perso: 20 ans
Groupe: Rêveur
Achats:

MessageSujet: Re: Quand une rêveuse vous sauve la vie... [PV Fraisette & Elyssia]   Mer 29 Sep - 2:43

Voilà maintenant plusieurs années que j'ai quitté Fériane, la colonie qui m'a vu naître et que j'ai du quitté sous l'ordre de ma mère... Ma mère.. Est-elle encore envi a-t-elle payé le prix de ma faute ? Oui je sais je pense encore au passé malgré mon fort caractère je ressentais des choses chose que l'être humain nomme émotion.. Je pensais à ça tout en galopant sur mon cheval en direction de la chaîne du Poll. Un lieu que j'avais envie de voir en ayant entendue des rmeurs positif en me promenant dans ces contrées gelées. Après un long galop sans repos j'arriva enfin près de la chaîne de montagnes.

Et sincèrement je ne fus pas déçu les rumeurs s'avéraient exact. La chaîne de montagnes recouvert au sommet de neiges éternelle était vraiment maginifique sincèrement les mots me manquait pour décrire ce paysage. Je m'avança puis arrêta ma jument le temps d'observer cette merveille de la nature. J'allais m'en allé lorsque des bruits parvinrent jusqu'à mes oreilles. Ce n'était pas n'importe quel bruit c'était des bruits de bataille. Quelqu'un se battait c'était obligé. Je partis en relançant d'un coupsec ma jument au galop.

Lorsque je fus presque arrivé les bruits semblait s'être étaint. J'allais de nouveau repartir furieuse d'avoir fait tout ce chemin pour rien lorsque j'entendis une voie faible implorer d'une voie faible. Cette fois c'était sur il y avait quelqu'un. Je redirigea ma jument dans la directoin de la voix lorsque je vis une femme allongée dans la neige couverte de blessure. J'hésita à partir mais en la voyant comme ça je ne pus m'empêcher de faire quelque chose. Eh oui mon fort caractère ne m'empêche pas d'avoir un coeur. Bref... Je m'assis une fois devant elle puis j'avanç mes mains pour lui poser sur la poitrine. Je ferma les yeux et me concentra. J'étais entrain de rêver...

Une fois que c'était fais je l'emmena à l'intérieur d'une grotte puis je prépara un feu ainsi qu'un remède à base de plante et un thé pour moi. Je m'assis pour boire mon thé près du feu. Je vis au bout d'un moment que l'inconnu allez ce réveillé aussi je lui dis d'une voie douce et calme.


Comment te sens tu ?..

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyssia Il'Andril
Co-Fonda/Maître Marchombre
avatar

Posts Rp : 263
Pièces : 371
Date d'inscription : 18/05/2010

Parchemin
Âge du perso: 21 ans
Groupe: Marchombre
Achats:

MessageSujet: Re: Quand une rêveuse vous sauve la vie... [PV Fraisette & Elyssia]   Jeu 30 Sep - 11:02

Souffrance. Brûlure. Torture.
Avait-on mal quand on était mort ? Je l'ignorais. La seule chose que je savais, c'était que la douleur que je ressentais à mon abdomen était atroce. Et puis, il faisait noir. Le néant. Vide de toute lumière. Je nageais dans un ciel d'obscurité où nulles étoiles n'osaient s'aventurer, de peur de voir leur étincelante lumière disparaitre, absorbée par cette noirceur profonde. Je n'avais pas de repère, aucun pilier sur lequel me rattrapper. Il n'y avait rien. A part la douleur qui, malgré mes supplications murmurées ne feignaient pas vouloir me quitter de si tôt. Pourquoi ? Où étais-je ? Comment ? L'incompréhension m'étouffait et bientôt, je me sentis obligée d'ouvrir les yeux.

Une lumière insoutenable envahit la pièce. Enfin, envahit, elle était déjà là avant, mais j'avais l'impression qu'à l'instant où mes paupières se relevèrent, l'intensité de la luminosité s'intensifia. Je ne pus m'empêcher de cligner plusieurs fois avant de m'y habituer. Lorsque je pus enfin distinguer quelques formes sans avoir le tournis, je m'aperçus que quelqu'un m'avait déposé dans une grotte. Preuve que je n'étais pas morte. Le terre faite de gravillons inconfortables était très poussiéreuse, et de la saleté voletait en tout sens. J'avais les cheveux humides et sale, la peau rugueuse et luisante. Je me sentais sale, malodorante. Je voulus me lever et sortir de cet endroit. Ce ne fut pas ma volonté qui m'en empêcha, mais la douleur lancinante que je ressentais encore à l'abdomen. Un long bandage ensanglanté couvrait mon torse. Quelqu'un m'avait guéri. Cette pensée me frappa d'un coup et me fit l'effet d'une douche glacée.


Comment te sens tu ?..

Je tournai la tête et pus apercevoir mon interlocutrice. Elle était visiblement belle, de courtes mèches ondulées, encadraient son visage aux traits fins et ses yeux étaient pareils à deux puits noirs animés de flammes. L'un deux était barré d'une affreuse cicatrice, mais qui ne gâchait en rien la beauté de son visage.
C'était donc elle. Elle, ma fameuse "sauveuse". Non, elle m'avait condamnée. Pourquoi ne m'avait-elle pas laissé crever au bord du chemin ? Était-ce moi qui lui avais demandé de me sauver ? Non, non...
Ce n'était pas de l'orgueil qui m'empêchait d'éprouver de la reconnaissance. Mais les secrets. Les secrets des marchombres, lourds, durs à dissimuler. Seuls les rêveurs avaient conscience de la greffe. Et encore ! Seuls quelques uns d'entre eux connaissaient cette particularité. Impossible qu'une inconnue aie découvert mes capacités ! Et même si elles n'étaient pas visibles en surface, les nombreuses cicatrices recouvrant mon corps révélaient qui j'étais.
Marchombre...

Je voulus me relever, me défaire de ce regard de pitié qu'elle me lançait. J'en fus incapable. Alors, outrée d'avoir ainsi révélé cette facette cachée des marchombres, je lui lançai d'un ton glacial :


Qui êtes vous ?!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Couleur RP:
 

Aprentissage:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fraisette Oul'Megan
Rêveuse Endormi
avatar

Posts Rp : 19
Pièces : 26
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 51

Parchemin
Âge du perso: 20 ans
Groupe: Rêveur
Achats:

MessageSujet: Re: Quand une rêveuse vous sauve la vie... [PV Fraisette & Elyssia]   Ven 11 Fév - 11:42

La jeune fille n'avait pas l'air satisfaite que je l'a soigne elle avait peut être peur que je découvre les secrets des marchombres .. Eh bien étant Rêveuse cela ne m'était pas interdit cependant je n'étais pas autoriser à en parler à qui que ce soit et je respectais cette règle ... Cette marchombre n'avait donc rien à craindre de moi et puis pourquoi voudrai-je l'a tué après l'avoir soigné ça n'avait aucun sens .. Malgré le ton glacial avec lequel elle avait pronnoncé ses paroles je restai et je lui répondis calmement. S'énerver ne résoudrait rien ça ne ferait qu'empirer les choses et ce n'était pas ce que je voulais ...

Calme-toi .. Excuse-moi je ne me suis pas présentée je m'appelle Fraisette Oul'Megan et pour ce qui est de votre secret ne vous en faites je suis une rêveuse de ce fait il sera bien gardé ... Maintenant reposez-vous vous en avez besoin si vous forcez trops les plaies se rouvriront ..

J’espérai juste qu'elle ne s'énerve pas d'avantage, je n'avais pas envie de me battre contre elle ça n'avait aucun intérêt puisque nous somme dans le même camp ce serait ridicule de s’entre tuer ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyssia Il'Andril
Co-Fonda/Maître Marchombre
avatar

Posts Rp : 263
Pièces : 371
Date d'inscription : 18/05/2010

Parchemin
Âge du perso: 21 ans
Groupe: Marchombre
Achats:

MessageSujet: Re: Quand une rêveuse vous sauve la vie... [PV Fraisette & Elyssia]   Sam 19 Fév - 23:12

Malgré mon ton tranchant, elle ne releva pas. Elle se contenta de me couver du regard, calme, apaisante. Sa voix était semblable à une eau claire et sage.

Calme-toi .. Excuse-moi je ne me suis pas présentée je m'appelle Fraisette Oul'Megan et pour ce qui est de votre secret ne vous en faites je suis une rêveuse de ce fait il sera bien gardé ... Maintenant reposez-vous vous en avez besoin si vous forcez trops les plaies se rouvriront ..

Mon secret ? Bien gardé ? Ah, elle en avait de bonnes. Je connaissais les rêveurs. Ceux que j'avais eu l'occasion de rencontrer étaient radins et dépourvus de culpabilité. Peut-être n'étais-je pas bien tombées en les rencontrant. Mais peu importait, à présent, par leur faute, j'avais une mauvaise image de leurs confrères. Je savais que n'importe qui était prêt à violer la loi du silence en échange de quelques pièces d'or. Si un mercenaire du chaos la rencontrait et la piégeait avec un sourire, elle ne résisterait pas. Elle dévoilerait mon secret. Mes yeux, mon regard, mon secret. Même s'il n'était pas visible en surface, celui qui possédait la capacité de voir à travers les apparences n'avait pas de mal à le découvrir.

Je fulminais, et si je n'étais pas capable de me lever, j'avais assez de force pour décapiter le premier venu. Oh, et d'ailleurs, si je ne baissais pas la tête, elle allait finir rigide comme une statue. Aha, trop drôle. Dommage que la barrière entre le bien et le mal soit si fine. Sinon, je l'aurais figé sur le champ, et je l'aurais balancé en bas de la falaise. Mais bon, j'étais une marchombre, libre et fière. Pas une mercenaire.

Je soupirai discrètement et dus finalement me résigner à détourner la tête. Je me mordis les joues pour m'empêcher de hurleur lorsque la douleur refit surface et mes yeux s'emplirent de larmes. Je détestais être vulnérable à ce point. Clouée au sol, dans la poussière inconfortable, sans pouvoir bouger était pour moi la pire des tortures. Et on se prétendait libres ? Foutaises.

Lorsque je fus un peu calmée, je me tournai de nouveau ver elle et tentait d'adopter un ton calme, comme le sien. Peine perdue, ma fureur se faisait clairement ressentir :


Enchantée, Fraisette. Je suppose que je dois vous remercier de m'avoir sauvé la vie... Mais sachez que j'aurais préféré crever sur la route plutôt que de me retrouver ici, incapable de bouger.

Elle ne cilla pas, mais il me sembla qu'elle était un peu... choquée par mon manque de reconnaissance. Je me mordis la lèvre, me maudis d'être une idiote puérile de première et repris :

Euh, excusez moi, mais j'ai du mal à accepter le fait que quelqu'un ait un tel pouvoir sur moi. Vous savez qui je suis, ce que je suis, et mon secret. Et ça.. j'ai du mal à l'accepter.

Je fis une petite pause, confuse et changeai de sujet, pour la simple e tbonne raison que je détestais me révéler ainsi :

Et sinon, qu'est-il devenu du Ts'lich ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Couleur RP:
 

Aprentissage:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fraisette Oul'Megan
Rêveuse Endormi
avatar

Posts Rp : 19
Pièces : 26
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 51

Parchemin
Âge du perso: 20 ans
Groupe: Rêveur
Achats:

MessageSujet: Re: Quand une rêveuse vous sauve la vie... [PV Fraisette & Elyssia]   Ven 8 Juil - 23:49

La jeune femme ne semblait pas me croire ... En même je la comprenais. La plupart des rêveurs profitait de leur droit. Non, il en abusait ! Bien sur que j'avais remarqué ou se cacher sa greffe mais je ne suis pas comme les autres lâches qui dévoilent tous sous le simple regard d'un mercenaire ! Je sais me battre et je serai plutôt du genre à lui faire sa fête qu'à lui dévoiler quoique ce soit ! Même en échange de toute l'or du monde. Folle ? Peut être mais je suis comme ça et ce n'est pas à mon âge que l'on va me changer. J'ai renié ma confrérie il y a bien longtemps et je ne m'en porte pas plus mal ... La phrase de la jeune femme me laissa quasiment indifférente. Oui, j'aurai pu la laisser crever sur le chemin mais ce choix n'aurait mené à rien ! Je l'ai aidé parce que c'est mon devoir. C'était limite si je m'en fichais de ce qu'elle pensait mais bon ...

Finalement, elle s'excusa en expliquant qu'elle avait du mal à accepté d'être aider et que j'ai sou adisant un pouvoir sur elle. La fameuse fierté des marchombres, hein ? Décidément, il tenait à leurs réputations, ce que je pouvai également comprendre. Moi aussi j'en ai une dans mon milieu ... La femme changea de sujet et me demanda ce qu'il était advenu du Ts'lich. Et comme je dis toujours la vérité et ce que je pense, cette fois là n'allait pas faire exception.


Je suis arrivé trop tard il a eu le temps de s'enfuir.

Je venais de penser à quelque chose. La marchombre ne s'était pas présenté, aussi je le lui demanda et tant pis si elle ne voulait pas le dire ...

Mais dites-moi, comment vous appelé vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand une rêveuse vous sauve la vie... [PV Fraisette & Elyssia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand une rêveuse vous sauve la vie... [PV Fraisette & Elyssia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la mémoire vous fait défaut [Isabeau]
» Quand le Ménestrel vous surveille... tremblez pauvres mortels !
» Quand le temps ne vous réussit pas (Pv Aldaron)
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Quand les épices vous montent au nez.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gwendalivia :: ~A l'assaut de Gwendalivia~ :: Les Marches du Nord :: La Chaîne du Poll-
Sauter vers: