Gwendalivia
Bienvenue sur Gwendalivia ! Tu veux en savoir plus ? Alors, inscris-toi vite, nous n'attendions plus que toi...

Gwendalivia

Vous rêver de devenir : Marchombre, Dessinateur ou même Rêveur ? A présent, c'est possible...
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Chers maîtres marchombres, vous pouvez désormais prendre un élève sous votre aile !  C'est par ici!
Vous voulez participez à l'Anh-Ju ? Les précisions Wink

Partagez | 
 

 Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jilano Chariakin
Modérateur stagiaire
avatar

Posts Rp : 94
Pièces : 110
Date d'inscription : 28/04/2011
Age : 19
Localisation : Sur la Voie

Parchemin
Âge du perso: 20 ans
Groupe: Marchombre
Achats:

MessageSujet: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Mar 17 Avr - 1:47

Jilano donna un coup de rames, il était parti d'un port de pêcheur il y avait environ une semaine, il avait embarqué sur un bateau de petite taille. Il y avait trois cabines, une qu'occupait le capitaine et les voyageurs se partageaient les deux autres. L'équipage, lui, dormait dans la cale du navire, l'embarcation avançait à travers l'eau, la mer était calme et aucune vague ne venait troubler leur avancé. Le matin, Jilano montait à la vigie pour être au calme. Il était en pleine gestuelle marchombre lorsqu'il aperçut une longue bande de terre à l'horizon. Il interrompit son geste et sauta de la vigie, il s'agrippa à la rambarde et bondit sur le cordage. Il descendit rapidement vers le pont et atterrit juste à côté du capitaine qui tenait la barre.

-Capitaine, nous arrivons.

Le capitaine éclata de rire:

-Je navigue depuis que je suis né, mon garçon! Je connais la mer comme chez moi et je sais quand j'arrive et j'ai pas besoin de vigie! Va préparer tes affaires pour débarquer, garçon.

Jilano écouta le capitaine et descendit dans sa cabine, il attrapa son sac et dévala les escaliers jusque dans la cale. Il attrapa son cheval par la bride et le tira vers les escaliers. Il mit plusieurs minutes à faire monter son cheval qui n'avait pas confiance en son nouveau propriétaire. Jilano avait gagné cet animal à un jeu de hasard, il était maltraité et Jilano l'avait en quelque sorte, sauvé. L'animal c'était avéré être très rapide et intelligent.

Jilano arriva son cheval et aida les marins à mettre la chaloupe à la mer, ils installèrent une passerelle et fit descendre son cheval, il lui dit d'aller dans l'eau et l'attacha par la bride à la barque. Les autres passagers montèrent et ils furent accompagnés par un jeune marin qui les mena à terre. Jilano prit les rames, il donna un nouveau coup de rame et ils touchèrent la plage. Il descendit et tira la barque sur et aida une des deux marchombres de la barque et déposa ses affaires sur la plage. Il décrocha sa monture de la barque, il se tourna vers le marin qu'il salua avant de payer sa traversée. Il se retourna et admira le désert Ourou, il devrait traverser cette étendue arides et abandonnée par la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyssia Il'Andril
Co-Fonda/Maître Marchombre
avatar

Posts Rp : 263
Pièces : 371
Date d'inscription : 18/05/2010

Parchemin
Âge du perso: 21 ans
Groupe: Marchombre
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Mer 18 Avr - 7:03

    Les crocs voraces de l'Echine du Serpent se découpaient sur l'horizon, inlassablement, à ma droite tandis que j'avançais toujours plus loin vers le nord. Mon séjour à Hurindaï avait été fabuleux. Ce n'était pas par lassitude de Gwendalavir que j'avais traversé la Mer des Brumes quelques mois plus tôt, mais surtout poussée par l'inextricable faim d'exploration que je m'étais fait le pari fou d'aller jeter un oeil à la Grande Dévoreuse. J'avais tant entendu d'histoires faramineuses à son sujet que j'étais allée trouver les fils du vent, dans l'espoir de rassasier ma curiosité. Et je n'avais pas été déçue ! L'accueil que l'on m'avait fait avait été plus que chaleureux, comparé à la méfiance que j'avais éveillée chez les Valinguites. La cité de Valingaï n'était pas charmante mais pas désagréable non plus, tellement elle était chargée d'histoire, tellement la culture de là-bas était différente de celle d'Al-Jeit.
    La Grande Dévoreuse, elle non plus ne m'avait pas déçue. Elle était à la hauteur de mes espérances. Si vaste qu'elle caressait l'horizon de ses doigts délicats, elle portait terriblement bien son nom, pourtant funeste. J'avais eu, envahie soudain par une arrogance qui m'était pourtant rare et peu dans mes attitudes marchombres, l'audace de la défier. J'avais lancé mon poignard qui avait bien vite disparu, englouti par le monstre herbeux. Le sourire aux lèvres, comme apaisée après avoir pris conscience que le monde, s'il était inaccessible à une personne aussi ordinaire que je l'étais, le resterait également pour le commun des mortels, je m'en étais retournée d'où je venais.

    J'étais repartie à Valingaï, puis avais traversé l'Echine du Serpent et Hurindaï, en direction du long fleuve Lazuli. J'avais quitté les souterrains d'Al-Far après un Ahn-Ju, avec l’irrépressible conviction qu'un jour, moi aussi, j'aiderais quelqu'un à devenir un être capable de parler à la lune, jouer avec le vent, écouter la brise et caresser les étoiles. Marchombre.
    Cela faisait plus de deux mois que j'avais laissé les montagnes de l'Est derrière moi.
    Les cités mortes. Elles aussi portaient bien leur nom. L'angoisse qui se dégageaient des ruines se mêlaient à l'odeur de la mort et de la solitude. J'avais quitté l'endroit aussi vite que possible, longé le littoral vers le sud jusqu'à ce que la terre et la verdure laissent place au sable du désert d'Ourou. J'avais établi un campement là, en attendant peut-être un signe du destin qui me montrerait où aller. Rester ici ou repartir en Gwendalavir.

    Un bruit fort me sortir de ma torpeur. Sur le calme plat de la mer des Brumes arrivait un bateau de voyageurs. Peut-être des explorateurs à qui je pourrais conter mes aventures ? Ou bien de simples alaviriens venus en touriste jeter un oeil au Nouveau Monde comme on se plaisait à l'appeler à Al-Jeit ? Curieuse de découvrir qui s'aventurait en terre inconnue et qui pourrait m'accompagner quelque part dans une aventure exaltante que j'attendais depuis bien trop longtemps, j'enfourchai Abysse, un frison doux et intelligent, et m'avançai en direction des nouveaux venus. Un homme attira mon attention. Démarche féline, vêtu de cuir souple, il monta sur un beau cheval et avança dans ma direction. Il avait, visiblement, la ferme intention de traverser le désert d'Ourou. Lorsque je fus assez proche de lui, je fus surprise de constater qu'il s'agissait bel et bien d'un marchombre que j'avais déjà eu l'occasion d'apercevoir fugacement lors de présentations ou d'Ahn-Ju.
    Il dut m'entendre arriver, mais ne tourna pas la tête. Tout sourire, je murmurai au vent :

      - Bienvenue... La solitude qu'offre le désert est apaisante, quoiqu'une traversée accompagnée me tente assez...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Couleur RP:
 

Aprentissage:
 


Dernière édition par Elyssia Il'Andril le Jeu 19 Avr - 6:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrydia Zil'Atian
Fonda/Maître Marchombre
avatar

Posts Rp : 361
Pièces : 441
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 18
Localisation : En plaine Gestuelle Marchombre

Parchemin
Âge du perso: 14 ans
Groupe: Marchombre
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Mer 18 Avr - 8:58

Une idée totalement farfelue m'était venu à l'esprit. Traverser le désert Ourou et aller ainsi découvrir ce que l'on désigne comme le Nouveau Continent ! Impensable, n'est-il pas ? Surtout pour une "gamine" d'une quatorzaine d'années. C'est ce que vous pensez, je le sais. Sauf que la gamine en question est un maître marchombre respecté ! Ca vous en bouche un coin, pas vrai ? Et bien, si vous êtes épaté par ça. Attendez donc de voir comment se déroule la suite et le début de ce projet démesuré. Je voulais m'y rendre le plus rapidement possible ce qui veut dire, trouver un autre moyen de transport que le bateau. Et je venais de trouver l'idée ! Pour cela, il fallait que je trouve cette personne. Et je savais où je pouvais la voir. Il ne fallait pas perdre de temps ...

Je me rendai dans une des célèbres taverne de la ville la plus proche de la mer des Brumes. Là, je vis la personne que je cherchais et sans hésitation, je partis me mettre à sa table. Je le regardai un moment. Puisqu'il n'avait pas l'air décider à parler en premier, je le fis :


    - Tu te doutes du pourquoi de ma présence ici, non ? J'ai besoin de toi pour me conduire sur l'autre continent.


L'homme sourit. Il avait l'habitude que je lui demande des choses aussi étrange qu'imprévisible :

    - Toi et tes projets. Tu ne changeras jamais, Elrydia. Mais soit. J'accepte de t'emmener là bas. J'imagine que tu veux partir tout de suite ?

    - Toujours aussi futé ! Tu as vu juste. J'aimerai partir tout de suite. Je te remercie, Jenaël.


Nous nous levâmes et sortir de la taverne. En fait, Jenaël était un dessinateur aguerris. Il maîtrisait le pas sur le côté et c'est ce que nous fîmes. Une fois sur l'autre continent, il me salua en me souhaitant bonne chance avant de repartir. Je me mis à marcher pendant quelques heureus avant d'apercevoir deux silhouettes dont une que je connaissais bien. J'accouru dans leur direction :

    - Elyssia ! Drôle de coïncidence !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Murmure du vent
Souffle de la nuit
Marchombre


Dernière édition par Elrydia Zil'Atian le Ven 20 Avr - 5:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendalivia.forumactif.biz
Jercan Sharsal

avatar

Posts Rp : 36
Pièces : 61
Date d'inscription : 07/09/2011

Parchemin
Âge du perso: 28 ans
Groupe: Faël
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Mer 18 Avr - 9:17

[Je sais pas si on a le droit de dire des insultes donc j'ai mis des petites étoiles ***]


Jercan était lui aussi sur le bateau, il voyageait depuis une semaine, il y avait lui et un marchombre, Jilano Chariakin. Ils firent rapidement connaissance, Jercan aimait bien les marchombres, il en connaissait quelques uns qui était parmi ses plus grands amis. Les deux hommes partaient le matins en haut de la vigie et passait leur journée à discuter et à s'entraîner ensemble. Comme des frères d'armes. Le jour où Jilano descendit voir le capitaine et qu'il se moqua de lui, Jilano descendit dans sa cabine, le faël connaissait les humains. Le capitaine regarda le faël, il lui fit un étrange signe de la main:

-Hey, toi, je espère qu'avoir or pour traverser, sinon je te manger, petite mauviette.

Jercan lui répondit un flot d'insulte en langage faël. Le capitaine l'imita en rigolant:

-Votre langage de sauvage, c'est du n'importe quoi. Je vais vite faire débarquer ce macaque et son pote le marchombre moins que rien et leur faire payer un max pour me faire de tune. La traversée était toute simple, je mérite même pas mon argent! Tien, le primate me regarde... Oui salut, petit abruti!

Jercan lui dit des mot en langue faël qui ne sont pas des plus raffinés et se retourna, il partit vers sa cabine et croisa Jilano et son cheval dans l'escalier. Il le laissa passer et attrapa son sac. Il descendit rapidement et dit à son cheval de monter, la monture parfaitement dressée monta les escaliers et attendit son propriétaire devant la porte. Jercan s'approcha du capitaine et lui donna quelques pièces. Ce dernier fit un signe pour en avoir plus et se moqua du faël. Jercan fit non de la tête et lui donna un grand coup de pied dans l'entrejambe, Jilano et les marins avaient détourné le regard, Jercan cracha sur le capitaine et dit un mot en faël:

-En faël, cela vouloir dire co*****!

Jercan se retourna et sauta sur la barque, son cheval le suivit et Jilano les mena jusqu'à la plage. Une fois là-bas, il posa ses affaires et lâcha sa monture pour qu'elle se dégourdissent les pattes et se nourrissent. Jercan attrapa des brindilles sur le sol et fit un petit tas, en peu de temps il amassa un tas conséquent et attrapa un briquet, il alluma un feu et en moins d'une minute, les flammes montaient haut dans le ciel. Il se redressa et vit Elrydia, la marchombre qu'il avait rencontré pendant son périple dans les plateaux d'Astariul et une marchombre qu'il ne connaissait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krishnen Nil' Shiva

avatar

Posts Rp : 64
Pièces : 103
Date d'inscription : 02/10/2011
Localisation : Partout

Parchemin
Âge du perso: 32 ans
Groupe: Mercenaire du Chaos
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Jeu 19 Avr - 2:19

Ennuie, ennuie et ennuie. Je ne savais vraiment pas quoi faire ! Je venais d'envoyer Siobane en mission et maintenant je m'ennuyais à mourir. Je rentrai dans une auberge de la ville. J'allais m'installer à une table et comme à mon habitude, je demandais une bière. Sur une table, non loin de là, j'entendis vaguement la conversation de deux personnes mais en gros, ça parlait de rumeur comme quoi un marchombre et un faël avaient embarqué sur un navire en direction de la mer des Brumes. Tiens, donc. Voilà qui est intéressant. Et apparemment, l'un des deux assis à la table possède un navire. Quelle chance ! Finalement, si la journée avait mal commencée, la suite s'annonçait plutôt drôle et amusante. Lentement, je me levai de ma chaise et alla en direction des gens. Je m'assis entre les deux et regarda celui qui avait dis posséder un bateau. Je ne le fis pas attendre plus longtemps quant à ce que je désirai de sa part :

    - Bien le bonjour, messieurs. Krishnen Nil' Shiva, enchanté. Je serai très bref. J'ai entendu votre petite conversation et je serai intéressé par un petit voyage en terre inconnue. C'est bien votre domaine, n'est ce pas ?


J'avais mon petit sourire habituel et l'homme ne tarda pas à répondre. Super coopératif, dis donc :

    - Eh bien ! Tu ne manques pas d'air ! Mais soit. Je te conduirai sur l'autre continent. Partons sans plus tarder ! Il est temps qu'un vieux loup de mer remue sa carcasse !


Une fois en dehors de la taverne, il m'emmena sur son bateau ; "Le balancier des Mers". Pas mal comme nom. Le Capitaine sonna son équipage qui rappliqua aussitôt. Nous ne tardâmes pas à nous mettre en route. Il y avait juste assez de vent pour que les voiles fonctionnent correctement. Je ne savais pas ce que j'allais rencontrer là bas mais j'étais sur d'une chose, cependant. J'allais bien m'amuser !

~¤~

    - Capitaine ! Terre en vue !


Le Capitaine sourit et donna son ordre :

    - Parfait ! Nous allons accoster ici le temps que notre jeune ami débarque ! Larguer l'ancre, moussaillons !


Je m'approchai de lui. Il m'avait encore appelé "jeune". Mais quel âge pouvait-il bien avoir ? Je me décidai à lui poser la question avant de débarquer :

    - Capitaine. Je me posais une question, si vous permettez. Je risque d'être indiscret mais quel âge avez-vous ?

    - 78 ans tout rond, mon garçon ! Alors tu vois, tu as encore de la marge puisque j'ai au moins plus du double du tien. Ah ! Avant que tu ne débarque, je ne saurai que trop te conseiller de faire attention à toi.


78 ... C'est pas mal, en effet. Je le saluai une dernière fois par une petite révérence. Il me plaisait :

    - Merci pour votre aide, Capitaine. J'espère que nous nous reverrons bientôt.


Sur ces paroles pour le moins inhabituelle de ma part, je mis pieds à terre. Le Désert Ourou s'étendait devant moi. Vaste, immense et vide. Mais je sais qu'il ne faut pas se fier aux apparences. Oh oui ... Je le sais. Je me mis à vérifier mon armement. Eau ; armes ; de quoi se nourrir. Parfait. Je fis joué ma main droite avant de donner un coup sec pour faire apparaître le fouet avant de le recacher. Parfait. Tout fonctionne bien. Par la suite, je me mis en marche. Pour le moment, tout se passait sans encombre. C'était particulièrement calme. Mais comme on dit ; ce n'est que le calme avant la tempête ... La méfiance est de mise, donc.

Et effectivement, quelques minutes plus tard, je vis quelques silhouettes au loin. Génial ! Trois Marchombres et un Faël ! On ne pouvait rêver à meilleur compagnie ... Remarque ironique, évidemment. De plus, l'un d'eux est cet idiot de Jilano. Les autres Mercenaires sont trop froussard pour avoir le courage de venir jusqu'ici. Tout en m'approchant d'eux, je ne pus m'empêcher de lâcher une remarque :


    - Quelle belle petite compagnie ... C'est clair que je n'aurai pas pu trouvé mieux ou pire, c'est à voir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jilano Chariakin
Modérateur stagiaire
avatar

Posts Rp : 94
Pièces : 110
Date d'inscription : 28/04/2011
Age : 19
Localisation : Sur la Voie

Parchemin
Âge du perso: 20 ans
Groupe: Marchombre
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Jeu 19 Avr - 10:21

Jilano entendit des bruits de pas, il était distrait et regardait le coucher de soleil magnifique quand une voix féminine le fit se retourner. Il reconnut les vêtements de cuir, la musculature fine et la démarche d'une marchombre. Il reconnut la marchombre, il l'avait aperçu pendant un Ahn-Ju ou une présentation, il n'arrivait plus à mettre de nom sur le visage de la jeune femme. Il chercha pendant trente seconde environ. Elyssia Il'Andril, une marchombre talentueuse que Jilano connaissait de réputation. Il fit une petite révérence:

-Madame, je suis ravi de voir que d'autres marchombres décident de dépasser les limites du monde connu pour se lancer dans l'aventure d'un monde vierge. Je serais également enchanté d'avoir pour compagne lors de mon voyage, une marchombre telle que vous, Elyssia Il'Andril.

Jilano avait pris un ton totalement ridicule qui le fit sourire puis il commença à rigoler. Il vit au loin une autre silhouette de femme, mais plus jeune, il s'agissait d'une jeune fille d'environ quinze ans. Elle connaissait apparemment Elyssia et Jercan le faël eut un mouvement qui montra qu'il connaissait la jeune fille. Jilano s'approcha d'elle:

-Bonjour, Jilano Chariakin.

Il lui tendit lui serra la main et lorsqu'elle eut répondu à son salut, il se retourna vers son ami faël. Il s'accroupit devant le feu et observa la petite troupe:

-Venez, il commence à faire froid, le feu est plus convivial pour discuter entre amis.

Jilano entendit une voix derrière lui, une voix qu'il avait déjà entendu, il n'aurait jamais plus voulut l'entendre, mais elle était là... Il se retourna et se retrouva face à Krishnen Ni'Shiva, ses deux poignards sortis, en garde. Il haïssait le mercenaire, autant que le mercenaire le haïssait. Ils s'étaient sortis d'une prison raïs ensemble. Beaucoup de monde se serraient rapprochés pendant une telle évasion, mais pas les deux hommes.

Jilano qui était un marchombre, avide de liberté et que grand espace détestait les endroits confiné où il n'était plus maître de lui même, comme les prisons. Cela devenait pas de la claustrophobie, mais pour certaines personnes qui connaissent pas les marchombres, c'en était. Jilano avait donc pactisé avec le mercenaire pour s'échapper de la prison, il avait pas fait cela à contre coeur, car sa liberté était tout ce qui lui importait et le mercenaire n'était qu'un outils vers cette dernière.

-Krishnen...

Jilano avait prononcé ces mots avec la plus grande froideur. Il aurait tant aimé sauter sur le mercenaire et lui arracher la vie, tout simplement. Mais il se contint, avec la plus grande volonté du monde, il resta debout, face à lui, il rangea ses poignards lentement. Sa conscience lui disait: il est encore tant de lancer le premier et de l'égorger avec le second, allez! Mais Jilano les rangea et se détourna tout simplement du mercenaire, comme si il n'était pas là, il fouilla dans son sac pour chercher les provisions qu'il avait emporter et les proposer aux autres:

-Je te propose de partir Krishnen, tu ne nous aimes pas, nous te haïssons, pour ne pas avoir une flaque de sang à nettoyer, tu devrais simplement partir.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Merci Siobane!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyssia Il'Andril
Co-Fonda/Maître Marchombre
avatar

Posts Rp : 263
Pièces : 371
Date d'inscription : 18/05/2010

Parchemin
Âge du perso: 21 ans
Groupe: Marchombre
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Jeu 19 Avr - 11:37

    - Madame, je suis ravi de voir que d'autres marchombres décident de dépasser les limites du monde connu pour se lancer dans l'aventure d'un monde vierge. Je serais également enchanté d'avoir pour compagne lors de mon voyage, une marchombre telle que vous, Elyssia Il'Andril.

Cette voix suave et grave, cette grâce, cette aura de tranquillité qui se dégageait de l'homme... J'avais désormais la certitude de le connaître. Je continuai d'avancer tout en détaillant les traits fins ais virils de son visage. Ses yeux d'un marron profond avait la couleur mystique des entrailles de la terre tandis que ses cheveux mi-longs de la couleur de la nuit durcissait les angles de son faciès. Son nez fin rejoignait une bouche fine également qui surplombait un menton centré et en harmonie avec le reste. Son visage avait la poésie d'une nuit étoilée, sombre et mystérieux par les cheveux et les yeux, éclatant par la lumière qui se dégageait de lui, par l'éclat amusé de son regard et de son demi-sourire. L'harmonie de son être se décuplait avec son corps musculeux mais fin, sa démarche souple et féline.
Marchombre.
Son nom me revint en mémoire lorsque je me remémorai la dernière séance d'Ahn-Ju à laquelle j'avais assisté. J'avais salué un marchombre de ma connaissance qui y présentait son élève et je l'avais entendu un peu plus tard prononcer son nom.
Jilano Chariakin.
Il avait, selon les dires de ses semblables, une réputation étendue de marchombre expérimenté et il s'était déjà aventuré dans la voie plus loin que certains d'entre nous. Il avait certainement reçu la greffe du rentaï, ce qui pourrait nous être vraiment efficace si nous avions à faire à un mercenaire du chaos ou à une simple créature du désert. Mais cela faisait partie des sujets que l'on n'abordait pas. Je décidai simplement de sourire aux propos de Jilano.


    - Une marchombre telle que moi ? J'ignorais que j'avais une telle réputation. Jilano Chariakin, n'est-ce pas ? Je suis allée voir la Grande Dévoreuse, j'ai tenté de l'apprivoiser mais même le chant marchombre ne suffit pas face à une telle force de la nature !

Je ris doucement, en toute amitié, afin qu'il saisisse bien que j'étais là en amie. Il l'avait probablement compris mais les mercenaires ayant refait leur apparition, les marchombres doutaient parfois même entre eux. Il y avait un faël près de lui et je le saluai respectueusement, ayant eu vent de la susceptibilité de ce peuple fantastique. Nous étions trois à voyager, n'était-ce pas magnifique ? Le destin venait réellement de m'envoyer un indice sur la destination à suivre.

    - Elyssia ! Drôle de coïncidence !

La voix m'était familière et je reconnus aussitôt Elrydia. Elle avait grandi depuis la dernière fois où nous nous étions vues. Elle avait toujours son sourire plein d'innocence qui cachait mal un caractère impétueux. De longs cheveux noirs encadrant un visage doux, elle était toujours aussi belle et ressemblait de plus en plus à une jeune femme qu'à une adolescente. Marchombre elle aussi, nous nous étions rencontrées bien avant cela, et elle était depuis comme une soeur pour moi. Aussi mon coeur s'était-il serré lorsque je l'avais vue. Je marchai rapidement vers elle et la pris dans mes bras. La vague d'émotion qui avait déferlé en moi menaçait de briser la digue que formaient mes paupières et je dus me reprendre pour ne pas laisser les larmes rouler sur mes joues.

    - Je suis tellement contente de te revoir ! murmurai-je. Tu m'as terriblement manquée ! Prête pour la traversée du désert ?

Je n'eus pas le temps d'attendre de réponse que, déjà, Jilano proposait de s'assoir autour du feu. J'allais le rejoindre, lui et le faël, lorsqu'une voix méprisante retentit dans mon dos :

    - Quelle belle petite compagnie... C'est clair que je n'aurai pas pu trouvé mieux ou pire, c'est à voir...

Je me retournai vivement et tandis que Jilano évoquait leurs dissemblances et leurs haines réciproques tout en lui conseillant proprement d'aller se faire voir, je détaillai le dénommé Krishnen. Il était plutôt séduisant. Blond, grand, il était souple et sa démarche assurée aurait pu tromper n'importe qui sur son identité. Mais pas moi. Je décelais chaque détail de chaque personne, grâce à me greffe. Poignards en mains, ses doigts n'étaient pourtant pas crispé. Il était détendu. Son rictus et ses sourcils relevés accentuaient le dédain qu'il éprouvait à notre égard et en une faction de seconde, le secret de sa personne vola en éclat. Krishnen était un mercenaire. Pourquoi restait-il ici alors qu'il avait devant lui trois maîtres marchombres ?
Je rejoignis Jilano qui avait, bon gré mal gré, fléchi la jambe de devant, comme prêt au combat. Sa mâchoire crispé et ses phalanges devenaient blanches. Ils se contenaient, cela se voyait. Je posai un main douce et réconfortante sur son épaule avant de lui adresser un sourire bienveillant.

    - Laisse... Il ne vaut pas la peine que tu mettes dans cet état là... Il te provoque, c'est ce qu'il cherche, ne lui donne pas ce plaisir.

Je m'avançai de quelques pas, au début difficiles car mes pieds s'enfonçaient inexorablement dans le sable. Puis, je me souvins des paroles marchombres, de mes maitres-mots.
Ouverture.
J'inspirai profondément en tentant de me servir de la force du sable. Je glissai avec lui, puis profitai de l'élan pour avancer. Ma démarche se fit plus souple, moins hésitante et je me postai bientôt devant Krishnen :

    - Je ne te connais pas, mais je sais qui tu es. Tu as devant toi des maîtres marchombres et un faël, un être très puissant. Tu sais très bien qu'attaquer signerait ton arrêt de mort et tu es un mercenaire averti. Tu nous as repéré de loin, tu avais l'occasion de fuir. Alors pourquoi ne l'as-tu pas fait ? Tu veux traverser le désert toi aussi, c'est ça ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Couleur RP:
 

Aprentissage:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrydia Zil'Atian
Fonda/Maître Marchombre
avatar

Posts Rp : 361
Pièces : 441
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 18
Localisation : En plaine Gestuelle Marchombre

Parchemin
Âge du perso: 14 ans
Groupe: Marchombre
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Ven 20 Avr - 6:39

J'étais tellement heureuse de la revoir que je fis à peine attention au nommé Jilano. Je reconnu tout de même Jercan et le gratifia d'un sourire et d'un clin d'oeil. Lui montrant ainsi que je l'avais reconnu et que j'étais contente de le revoir. Mais pour le moment, je me trouvai dans les bras d'Elyssia. Marcombre, elle aussi ; je la considère comme ma soeur où la seule personne de ma famille. Famille que je n'ai jamais connu mais on s'en moque. Elle était là ... Et c'était la seule chose qui importait.

Sourire lumineux ; bonheur retrouvé.

Je me décidai quand même à la lâcher même si le coeur n'y est pas. Un bruit venait de me faire tourner la tête. Mes sens réagirent aussitôt. Mercenaire. Et pas n'importe lequel ! Krishnen Nil' Shiva, lui-même. Je regardai Jilano. Ils se connaissaient et ne s'entendaient pas très bien. Ce qui était logique, après tout. Jilano qui était d'ailleurs, l'élève d'Ellana. Je venais de m'en souvenir. Je soupirai et me décida à me lever. Je me mis pas loin du Marchombre. Il venait sagement de rengainer ses deux poignards. Nouveau soupir. Je laissai Elyssia s'occuper du "cas" de Krishnen et moi, je m'occuperai du Marchombre. Je le regardai fixement avant de mettre à parler :

    - Pourquoi réagis-tu ainsi ? Ce n'est pas là le Jilano Chariakin dont j'ai entendu parler. Celui dont on fait l'éloge est sage et réfléchi. Pas brute et sauvage. Comment crois-tu qu'Ellana réagirait en te voyant ainsi ? Moi. Je le sais. Elle penserait que celui qui fut son élève a bien changé et pas comme elle l'espérait. Réveille-toi, bon sang ! Ne ternie pas l'image des Marchombres sur un simple coup de colère.


Puis, mon regard se tourna vers Krishnen. J'avais déjà entendue parler de lui. Un Mercenaire craint ; redouté mais surout respecté par ses hommes et les autres :

    - Eh bien ... Krishnen Nil' Shiva ; mercenaire du Chaos ; général en chef des envoleurs, craint et respecté par ses hommes. ... Que nous vaut l'honneur de ta visite ?



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Murmure du vent
Souffle de la nuit
Marchombre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendalivia.forumactif.biz
Jercan Sharsal

avatar

Posts Rp : 36
Pièces : 61
Date d'inscription : 07/09/2011

Parchemin
Âge du perso: 28 ans
Groupe: Faël
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Ven 20 Avr - 8:08

Jercan se leva à l'approche du mercenaire, il se plaça à droite de Jilano. Il sentait que la haine entre les deux hommes était palpable dans l'atmosphère. Il aurait déjà pu tuer le mercenaire et le criblant de flèches, mais, tant que son ami marchombre n'avait pas lancer d'asaut, il restait en retrait. Le fa^le aurait rapidement réglé un problème comme celui-ci, mais les humains n'étaient pas comme ça. Pendant le voyage, Jilano avait raconté l'histoire de lui et de son maître Ellana Caldin. Il aurait sûrement fait souffrir tout les responsables d'un tel acte, voler un enfant à sa mère... c'était un acte d'une noirceur ineffable et Jercan comprenait Jilano. La marchombre, Elyssia passa près d'eux et posa une main sur l'épaule de l'homme pour aller se camper devant le mercenaire et s'expliqua avec le mercenaire. Elrydia, la jeune marchombre arriva pour faire la moral à Jilano et Jercan voulut défendre son ami, mais elle aussi était une amie du faël, il les regarda tout les deux et interposa ses mains entre les deux. Pas pour les séparer, mais simplement pour les faire taire.

-Elrydia, tu ne pas connaître les raisons qu'avoir Jilano pour avoir une haine contre le mercenaire. Tu ne pas avoir à critiquer, chacun avoir le choix, mais il suffire juste de faire le bon. Jilano, tu être prêt à risquer la vie de tes amis et toi juste parce qu'il te provoquer? Je penser que c'être une mauvaise idée.

Jercan se tourna vers le mercenaire, et choisit d'ignorer ce qui se qui se passait devant lui, il partit simplement devant le feu invita Elyssia, Elrydia et Jilano à manger en sa compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krishnen Nil' Shiva

avatar

Posts Rp : 64
Pièces : 103
Date d'inscription : 02/10/2011
Localisation : Partout

Parchemin
Âge du perso: 32 ans
Groupe: Mercenaire du Chaos
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Sam 21 Avr - 13:42

Ouais. Je ne m'attendais pas à être accueilli à bras ouvert, de toute façon. Si ça avait été le cas, LA, j'aurai trouvé ça bizarre. Je vis que Jilano avait sortie ses poignards. Geste aussi bien inutile que désespérant. Il avait les mains crispé sur ses armes. Le "grand" Jilano Chariakin aurait-il peur ? Ce serait bien comique. Peu de temps après, je le vis ranger ces dernières. Je lui fis un sourire qui voulait dire : Sage décision, gamin. Une des deux autres marchombres vint me voir en disant que j'étais avec un Faël et deux Marchombres. Ce que je savais déjà. Mais aussi, qu'attaquer signerait mon arrêt de mort. Je ne pus m'empêcher de sourire en entendant ça. Mais bref. Elle avait raison sur un point. Je n'étais pas allé vers eux pour rien ou en tous cas, pas pour chercher la baston. Léger haussement d'épaule, puis, je lui répondis :

    - Tu as raison sur un point. Traverser le désert Ourou sans compagnie, j'ai conscience que c'est de la folie. Et même si il y a certains d'entres vous qui me révulse, le bain de sang n'est en effet, pas au programme aujourd'hui.


La seconde marchombre se mit alors à me regarder. Elrydia Zil' Atian. Jeune marchombre dont on vante les mérites. Je lui fis une petite révérence avec un sourire avant de lui répondre :

    - Elrydia Zil' Atian ; Maître marchombre. A l'heure d'aujourd'hui, je ne viens pas faire couler le sang. Je viens plutôt prendre du bon temps pendant la traversée d'un désert hostile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jilano Chariakin
Modérateur stagiaire
avatar

Posts Rp : 94
Pièces : 110
Date d'inscription : 28/04/2011
Age : 19
Localisation : Sur la Voie

Parchemin
Âge du perso: 20 ans
Groupe: Marchombre
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Dim 22 Avr - 1:58

Jilano regarda le mercenaire avec dégoût et se retourna en direction du feu. Il s'approcha des flammes et s'accroupit devant, il observa pendant quelques minutes le brasier danser, comme un serpent de feu cherchant à se sauver en direction des cieux. Jilano leva la tête vers le coucher de soleil, lorsque le soleil caressa l'horizon, le ciel s'embrasa d'une myriade de couleur, du bleu ciel jusqu'au rouge pour finir au disque solaire qui s'évanouissait derrière la mer à l'ouest. Jilano se tourna vers son ami faël, puis vers le désert. Il examina l'étrange arc de Jercan qui l'intriguait beaucoup. Il demanda si il pouvait l'examiner et le faël répondit par la positive. Jilano attrapa l'arme et se releva, il observa le bois inimitable venant du pays des faëls et avec un regard encore plus enthousiaste les lames qui avaient fusionnées avec l'arc. C'était une arme très grande qui faisait presque la taille de son propriétaire et devait être difficile à manier. Il la lança en l'air, elle tournoya et Jilano l'attrapa avant de la rendre à son ami.

-Il faudra que je me procure une telle arme, ça serait très intéressant à l'avenir.

Le faël lui sourit et répondit. Jilano se s'assit à nouveau devant le feu commença à manger. Les provisions qu'il avait apporté ne tiendraient pas longtemps si tout le monde devait en manger, il en proposa à ses amis et Jilano avala tout ça en vitesse avant de s'éloigner du camp:

-Je ferai la sentinelle toute la nuit, reposez-vous pour demain, nous partons à l'aube.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Merci Siobane!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyssia Il'Andril
Co-Fonda/Maître Marchombre
avatar

Posts Rp : 263
Pièces : 371
Date d'inscription : 18/05/2010

Parchemin
Âge du perso: 21 ans
Groupe: Marchombre
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Dim 22 Avr - 2:56

Krishnen sembla m'écouter avec un désintéressement total. Pourtant, malgré son haussement d'épaules, sa réponse prouva qu'il avait saisi à la perfection et sans en prendre une miette, ce que je lui avais dit :
    - Tu as raison sur un point. Traverser le désert Ourou sans compagnie, j'ai conscience que c'est de la folie. Et même si il y a certains d'entres vous qui me révulse, le bain de sang n'est en effet, pas au programme aujourd'hui.
Il me contourna ensuite pour se focaliser sur Elrydia. Tous les sens en éveil, ma main glissa presque malgré moi sur mon ceinturon, prête à dégainer un poignard si le corrompu attaquait. Il se contenta, à ma grande surprise, de faire une révérence à la jeune marchombre puis d'affirmer nonchalamment qu'il allait traverser le désert avec nous. Cette révélation me fit l'effet d'une douche froide. Cette traversée n'allait donc pas être calme, apaisement, douceur et contemplation, mais tempête, tension et colère. Je souris à la lune pâle qui commençait peu à peu à prendre sa place dans ce ciel ocre pour tenter de gommer mes inquiétudes. En vain. J'avais beau avoir fini mon apprentissage marchombre depuis presque un an, j'avais toujours autant de mal à trouver la plénitude lorsque tout me criait de bondir.

Avant que je ne puisse dire quoique ce soit, Jercan m'invita à prendre place devant le feu en compagnie de Jilano et lui. Je murmurai un simple "J'arrive", sourire apaisant aux lèvres, sans décrocher mon regard de l'affrontement silencieux qui opposait Elrydia et Krishnen. Yeux dans les yeux, il semblait découler entre eux un flot de menaces que seules leurs attitudes belliqueuses démontraient. J'attendis patiemment, jambes fléchies, qu'Elrydia quitte le mercenaire et rejoigne Jilano pour m'avancer de nouveau vers Krishnen. Cette fois-ci, je ne me gênai pas pour plaquer violemment mon avant bras gauche sur son cou, poignard dans la main droite. Il était plus grand que moi d'un peu plus d'une tête, et je dus me mettre sur la pointe des pieds pour réduire l'espace qui nous écartait.
    - Je n'ai vraisemblablement pas d'autres choix que de t'accepter parmi nous puisque tu imposes ta présence néfaste, grinçai-je entre mes dents. Mais je te jure que si tu t'avises à toucher un seul cheveux de mes compagnons, je n'hésiterai pas une seconde à de ficher mon poignard dans le coeur et à te saigner comme le misérable raïs que tu es. Compris ?
Nous restâmes un moment immobiles, mes yeux bleu plantés rageusement dans ceux, d'or fin, de Krishnen. Puis, je me détournai lentement et rengainai mon arme. Il ne m'attaquerait pas. Pas par derrière. Les mercenaires étaient trop arrogants et prétentieux, donnaient une place si importante à l'honneur qu'il n'oserait pas me tuer, pas tant que j'aurais le dos tourné. Ce serait bien trop lâche pour un homme de son rang.

Je rejoignis vite les autres, frissonnante de froid alors qu'une bise glacée balayait le désert désormais sombre. Ils partageaient leur repas et ce fut avec un immense plaisir que je mordis dans l'aile d'un siffleur. Je ne m'occupais plus de Krishnen. Qu'il nous rejoigne ou qu'il fasse bande à part m'importait peu et je tentais de le chasser de mes pensées, concentrée sur la succulente viande. Alors que nous étions encore en train de manger, Jilano se leva et lança :
    - Je ferai la sentinelle toute la nuit, reposez-vous pour demain, nous partons à l'aube.
En tant normal je l'aurais suivi et proposé un tour de garde mais il avait probablement dormi durant la traversée de la mer des Brume. Bien plus important que cela, il semblait avoir besoin de se retrouver seul pour parler au vent, à la nuit, à la lune et aux étoile, pour chasser les éventuelles pensées de massacre qui l'habitaient. Ce fut donc avec une pointe d'égoïsme et d'amicalité que je le regardai s'éloigner, avant de décrocher de la selle d'Abysse un matelas, dans lequel je me blottis sans un mot.
Mais je n'arrivais pas à fermer les yeux. Savoir qu'un mercenaire était parmi nous ne m'apaisait guère. Je ne pourrais pas lui faire confiance.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Couleur RP:
 

Aprentissage:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrydia Zil'Atian
Fonda/Maître Marchombre
avatar

Posts Rp : 361
Pièces : 441
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 18
Localisation : En plaine Gestuelle Marchombre

Parchemin
Âge du perso: 14 ans
Groupe: Marchombre
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Lun 23 Avr - 6:20

Le Faël avait peut-être raison. Mais si cela avait un rapport avec son maître, je doute que ça le regarde. Enfin ... J'avais dis ce que j'avais à dire. Ni plus, ni moins. Visiblement, ma réputation était jusque chez les Mercenaires et Krishnen répondit à ma question sans hésitation. Par la suite, Elyssia ne fut pas du tout tendre avec Krishnen. Elle plaqua son avant-bras gauche sur son cou avec un poignard dans la main droite. Et bien ... J'avais beau être très proche de la Marchombre, il y avait certaines de ses réactions que j'avais beaucoup de mal à saisir. Finalement, Jilano décida de faire la sentinelle durant toute la nuit. Je levai les yeux au ciel. J'avais l'impression qu'il était encore contrarié, ce que je trouvais idiot. Mais bon ... Ca reste une impression. Je peux parfaitement me tromper. Mais inutile de tergiverser la dessus. Je m'allongeai non loin de là, sur le dos ; les bras croisés derrière la tête à scruter la voûte marine. Les étoiles peuvent être de bonnes consseillères si l'on est assez attentif pour pouvoir les étendre et les comprendre. Ce n'est pas aussi simple que ce que l'on peut imaginer. Je tournai légèrement ma tête vers les autres :

    - Le ciel est magnifique ce soir ...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Murmure du vent
Souffle de la nuit
Marchombre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendalivia.forumactif.biz
Jercan Sharsal

avatar

Posts Rp : 36
Pièces : 61
Date d'inscription : 07/09/2011

Parchemin
Âge du perso: 28 ans
Groupe: Faël
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Sam 28 Avr - 10:16

Jercan s'assit par terre et dévora une cuisse de siffleur juteuse. Il s'essuya la bouche d'un revers de manche et s'allongea contre un tronc d'arbre renversé. Il continua quand Elyssia menaça Krishnen d'un poignard puis elle s'approcha de lui et d'Elrydia, Jercan sourit deux femmes et regarda Elrydia:

-Alors, comment tu aller depuis les plateaux d'Astariul?

Jercan se redressa et continua de manger, il regardait le coucher de soleil magnifique quand il aperçut le mercenaire, Jercan avait connu beaucoup de marchombres dans son entourage et il détestait lui aussi les mercenaires. Mais il rejeta ses préjugés et lui proposa généreusement le dernier morceau de siffleur qui lui restait.

-Tien, on pas vouloir qu'un pauvre petit mercenaire mourir de faim, sinon, je plus être un faël.

Jercan lui sourit et avala son repas d'un coup, la nuit tombait rapidement et il s'allongea sur sa natte, il se retourna vers les trois marchombres à sa gauche et ferma les yeux. Puis il sombra dans un sommeil agité et sans rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krishnen Nil' Shiva

avatar

Posts Rp : 64
Pièces : 103
Date d'inscription : 02/10/2011
Localisation : Partout

Parchemin
Âge du perso: 32 ans
Groupe: Mercenaire du Chaos
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Dim 29 Avr - 11:12

Jilano décida de faire le garde et de veiller toute la nuit. C'était juste idiot de vouloir faire ça tout seul mais bon ... Sur ce coup, je préférais ne rien dire. Effectivement, je sais lorsqu'il est nécessaire que je me taise. Je n'étais déjà pas le bienvenue dans ce groupe alors inutile de repartir sur un nouveau débat complètement stupide. Enfin bref ! Geste étonnant, le Faël qui était avec eux m'invita et me proposa de la nourriture. J'en resterai presque bouche bée. Presque ... Je le remerciai tout de même d'un signe de tête et prit la nourriture avant d'aller m'installer plus loin. La raison ?... Je serai surement de trop dans cette ... Charmante compagnie, si je puis dire. Certes, j'aurai pu dire autre chose mais je préfère m'abstenir. Prenant un morceau du siffleur, je tenais quand même à dire une chose :

    - Ce siffleur est délicieux. Après ... Moi, je dis ça, je dis rien ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jilano Chariakin
Modérateur stagiaire
avatar

Posts Rp : 94
Pièces : 110
Date d'inscription : 28/04/2011
Age : 19
Localisation : Sur la Voie

Parchemin
Âge du perso: 20 ans
Groupe: Marchombre
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Jeu 3 Mai - 8:43

Jilano partit en direction d'un rocher en surplomb au-dessus du campement qu'ils avaient installé. Il avait clairement lu sur le visage de certains de ses compagnons qu'ils pensaient que le marchombre voulait s'isoler ou autre. Mais Jilano, en plus du fait de détester le mercenaire et donc de vouloir rester loin de lui et de dormir d'un oeil tant qu'il sera en sa présence voulait être tranquille, au calme, seul avec la nuit, la lune et la myriade d'étoiles que contenait le ciel. Il s'assit en tailleur sur la pierre dur et observa les gens deux mètres sous lui, parfois il se sentait à l'écart. Des situations où il pensait être le seul à avoir les idées claires. Accepter un mercenaire, qui en plus était le chef des envoleurs et s'entraider n'était pas une bonne idée. Jilano pensait que l'abandonner aurait été la meilleure solution pour le jeune maître marchombre. Même si cela paraissait inhumain et sûrement difficile de pour les autres d'abandonner quelqu'un dans les terres les plus dangereuses du monde connu.

Jilano secoua la tête pour chasser ses idées, les autres avaient pris un choix, il ne pouvait lutter contre le plus grand nombre, même si le faël l'avait un peu défendu, et il lui en était reconnaissant, il ne pouvait pas se renfermer durant tout le voyage juste à cause de ce problème. Il prit une grande inspiration et sortit ses poignards, il les aiguisa pendant que les autres dormaient puis jongla pensivement avec ses deux lames, il avait toujours aimé le risque, les choses compliquées et impressionnantes. Puis il lança son poignard haut dans la nuit noir d'encre et attrapa la lame à deux doigts puis rangea son arme. Il garda le deuxième par précaution. La nuit passa lentement, puis il entendit un grattement et une ombres'évanouir dans la nuit.

L'origine de ce bruit se trouvait à environ cinquante mètres d'Elyssia qui apparemment dormait profondément. Il bondit, atterrit aussi silencieusement qu'une écharpe de brume et passa entre le lit et de la maître marchombre. Il lança son poignard pour l'attraper par la lame et le tint près de son oreille, prêt à lancer. Jilano entendit un bruit de corde qui se tend et regarda Jercan en train de tenir son immense arc, il mit un doigt sur sa bouche et avança silencieusement vers le lieu où il avait entendu, il ne fit que deviner que les autres étaient eux aussi réveiller lorsqu'il entendit des respirations juste dans son dos.

Il avança et quand il arriva à l'endroit où il avait entendu les bruits, il s'accroupit, il examina la terre, elle était remué, comme si on avait creusé à cet endroit. Il regarda alentour, la nuit était noire mais ses sens accrues de marchombre aidés par la lune et les étoiles lui révélèrent que le sol était creusé partout autour de lui. Il se trouvait sur une grosse tache sombre au milieu de l'herbe sèches et rase qui se trouvait partout dans ce désert. Jilano savait ce que cela signifiait, il avait entendu parlé d'eux par Ellana, il se redressa, sortit son poignard dans le même mouvement et dit simplement:

-Des terreux!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Merci Siobane!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyssia Il'Andril
Co-Fonda/Maître Marchombre
avatar

Posts Rp : 263
Pièces : 371
Date d'inscription : 18/05/2010

Parchemin
Âge du perso: 21 ans
Groupe: Marchombre
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Ven 4 Mai - 10:41

Plongée dans un profond sommeil, je n'en étais pas moins troublée et agitée. J'avais peu l'habitude de voyager en groupe et celui que nous composions était pour le moins inhabituel. Déjà, trois marchombres au même endroit, c'était une coïncidence étrange car nous avions, pour la plupart, dans la tête de notre liste de maîtres-mots, la solitude. Un faël également ! Un faël dans le désert d'Ourou... Avait-il non seulement conscience qu'il était le pionner de son peuple ? Et surtout, le plus étrange et hors du commun dans ton cela, c'était la cohabitation de cette petite troupe avec un mercenaire du chaos. Pire même, un envoleur ! je passais mon temps à les traquer, pour aider la guilde, pour faire peser dans la balance du monde le poids de l'Harmonie... Et il était là, pourtant, plus vrai que nature, ce Krishnen, fils de Raïs ! Dans tous les cas, je m'étais fait une promesse : je ne me laisserai pas marcher sr les pieds et tant qu'il serait à moins de dix mètres, j'aurais toujours une main sur mon poignard.
Cette nuit-là, je fis un rêve étrange. J'étais dans une maison bourgeoise, richement décorée, respirant le luxe. Elle était en feu et une veuve, toujours drapée d'une tunique noire, preuve de son deuil, sortait en hurlant que les dieux s'acharnaient contre elle. Et, tandis que les voisins se précipitaient jeter de l'eau pour éviter que les flammes ne dévorent leurs bâtisses aussi, la femme était éplorée près du portail, à genoux. Alors que, dans mon songe, elle levait la tête, ses yeux bleus me frappèrent en plein coeur lorsque je la reconnus. Ma mère.
Lorsque je fus réveillée quelques heures plus tard par un souffle de vent, l'évanouissement d'un rêve suivi par un cri d'alerte, j'avais les yeux embués de larmes, comme pour éteindre le feu des souvenirs qui me brûlait le coeur. Jilano était posté à quelques mètres de moi, et regardait l'horizon. Il avait crié "Des terreux !", pendant que Jercan bandait son arc. Je bondis hors du matelas, après avoir vivement essuyé mes yeux humides, corde de l'arc tendue. Les sens en éveil, je guettais les alentours en tentant de me rappeler difficilement de ce qu'étaient les terreux. Créatures malveillantes, elles vivaient dans le terre du désert d'Ourou, d'où leur nom. Chassant en groupe, nombre des voyageurs imprudents agressés fuyait non par peur, mais par pitié. Avec leurs têtes d'enfants, les terreux étaient redoutables car ils attendrissaient, séduisaient, avant d'agresser.


    -Tenez-vous prêts.... Ils ne sont pas loin.

A peine avais-je fini d'observer les marques au sol pour justifier mon affirmation qu'une dizaine d'êtres humanoïdes, les joues rebondies et roses, les yeux brillants d'une ferveur agressive sortaient de la terre et se ruaient sur nous en poussant des cris terrifiants, qui me glacèrent le sang. Jambes fléchies, mes doigts s'ouvrirent et une première flèche fila pour se fcher entre les deux yeux d'un terreux. D'autres surgirent et, épée légère sortie du fourreau en une fraction de seconde, je bondis.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Couleur RP:
 

Aprentissage:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrydia Zil'Atian
Fonda/Maître Marchombre
avatar

Posts Rp : 361
Pièces : 441
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 18
Localisation : En plaine Gestuelle Marchombre

Parchemin
Âge du perso: 14 ans
Groupe: Marchombre
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Sam 5 Mai - 3:34

Je ne dormais pas. Je réfléchissais à beaucoup de choses. Certaines importantes, d'autres complètement inutile. Tout en réfléchissant, je regardais les étoiles. Elles, elles ne connaissent pas tout nos soucis. Elles se contentent de briller dans la nuit ; s'en allant lorsque le jour se lève. Léger soupire. Parfois, je me demandais bien ce que ça pouvait faire ... D'être une étoile. Rêve pouvant paraître stupide aux yeux de certains. Mais je m'en fiche puisque de toute façon, je n'ai jamais abordé ce sujet avec qui que ce soit. Finalement, je finis par m'endormir. Un sommeil vide ; sans rêve. Malgré tout, je dormais paisiblement jusqu'à ce qu'un crie me réveille en sursaut. Ce dernier venait de Jilano. Des Terreux ! Il venait de voir des Terreux ! Ces êtres monstrueux et sanguinaire dont j'avais déjà entendu parler. Je bondis et sortie mon épée. J'eu juste le temps d'entendre Elyssia nous dire de nous préparer que les créatures étaient déjà sur nous. Je lancai un dernier avertissement pour ceux qui n'étaient pas encore réveillé :

    - Allez ! Va y avoir un vrai petit carnage, là !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Murmure du vent
Souffle de la nuit
Marchombre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendalivia.forumactif.biz
Jercan Sharsal

avatar

Posts Rp : 36
Pièces : 61
Date d'inscription : 07/09/2011

Parchemin
Âge du perso: 28 ans
Groupe: Faël
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Sam 5 Mai - 9:01

Jercan dormait d'un de ses demi-sommeils qui permettent de réfléchir sans vraiment vous reposer totalement. Il entendit un mouvement au-dessus de lui et Jilano bondit juste à côté de lui, il ne l'avait pas entendu mais vu, ses yeux mi-clos s'étaient brusquement ouverts quand il était passé devant lui. Jercan s'accroupit et attrapa son arc à lames. Il suivit le marchombre en silence, il sentait qu'un danger approchait, une sorte de sensation de malaise. Il tira sur la corde de son arc et mit la hampe de sa flèche devant son oeil violet. Jilano fit un infime mouvement de la tête quand il s'aperçut que le faël le suivait. Jercan attendit près d'un arbre, Jilano s'avança sur un endroit vide de végétation. La terre était retournée, Jilano savait ce que cela signifiait, Jercan ne comprit pas le mot "terreux", il n'avait jamais rencontré un tel mot. Mais cette appellation lui faisait froid dans le dos. Elyssia se trouvait derrière lui et dis qu'ils étaient tout près. Jercan entendit un remuement sous ses pieds et monta dans l'arc en deux bonds précis, il banda son arc et déjà les créatures sortaient de terres.

Les terreux. C'étaient des créatures qui étaient un plus petit que les faëls, ils avaient la peau sombres, sûrement dû au fait q'uils vivent sous la terre et qu'ils soient simplement sales. Ils avaient un regards méchants, mais enfantin, comme des démons enfermé dans des corps d'enfants. Jercan trouva ce concept horrible et avant même que les créatures l'aperçoivent, trois flèches foncèrent pour planter trois terreux au sol. Comme des insectes épinglés par un collectionneur. Jercan entendit Elrydia dire que cela serait un vrai massacre. Il renchérit par un cri en faël et bondit de l'arbre. Il trancha deux têtes d'un même mouvement et tira un flèche qui tua deux terreux d'un coup. Les petites créatures sortaient de partout, ils les encerclaient et leur nombre handicapaient les défenseurs. Jercan se sentit vite dépassé mais d'un grand moulinet de son arc, il dégagea un large passage autour de lui. Il fonça vers la première personne qu'il aperçut. Jilano entouré par vingt terreux qui l'encerclaient et tentaient de lui arracher les membres avec leurs ongles répugnants. Jercan sauta au-dessus d'un terreux, tira pour en abattre un autre, trancha le bras d'un second, se baissa et frappa du pied dans la rotule d'un autre qui tomba pitoyablement sur le sol, comme une marionnette dont on aurait coupé les fils.

Il arriva au côté de Jilano, le marchombre esquivait, sautait, pirouettait, voltigeait et frappait d'une manière élégante et fluide. Jercan tirait sur tout ce qui bougeait et se retrouva à court de flèches. Les deux hommes se trouvèrent dos à dos et se retournèrent l'un en face de l'autre. L'un petit, l'autre grand, tout les deux encerclait par une armée d'hommes miniatures plein de terre. C'était une mort que Jercan refusait d'accepter. Il raffermit la poigne qu'il avait sur le manche de son arc et attrapa son poignard dans l'autre main. Les terreux s'approchaient, de toute part, Jercan reprit tout à coup courage, comme si une vague sensations positives le submergeait d'un coup. Il commença à chanter en faël et frappa au rythme de la chanson. Être dans le désert Ourou, face à une armée de terreux sales avec des compagnons d'armes doués, c'était pas si mal après tout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krishnen Nil' Shiva

avatar

Posts Rp : 64
Pièces : 103
Date d'inscription : 02/10/2011
Localisation : Partout

Parchemin
Âge du perso: 32 ans
Groupe: Mercenaire du Chaos
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Dim 6 Mai - 8:38

... La soirée était pourtant si bien amorcée. Mais non. Il aura fallu que des Terreux viennent tout gâcher. Ces créatures à l'apparence enfantine étaient si répugnante ... Mais au delà de l'aspect physique, elles étaient surtout très dangereuse ... Je me levai et pris mes deux dagues. L'une d'elle était sur moi. Je lui fis un croche-patte et juste avant qu'elle ne tombe à terre, je lui enfonçais les deux poignards dans le coeur. Déjà, un autre bondissait. Je le repoussai d'un violent coup de poignard avant d'aller rejoindre les autres. Qui aurait cru que je me battrai un jour aux côtés de Marchombres ... Quelle drôle ironie du sort que voilà ! Mais à peine, j'eu pensé cette phrase qu'un autre sorti de la terre. Je l'envoyai valser à l'aide du plat de l'un de mes poignards. Le pire dans tout ça ? C'est ce que ces bestioles sont sacrément tenace et donc par conséquent, très difficile à combattre. Cependant, il est hors de question pour moi de rester en arrière à ne rien faire. Je continuais à repousser les Terreux du mieux que je pouvais. C'est à dire, pas mal. Je préférais ne rien dire. Il fallait que je me concentre sur le combat ...

[Finish ! ~]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jilano Chariakin
Modérateur stagiaire
avatar

Posts Rp : 94
Pièces : 110
Date d'inscription : 28/04/2011
Age : 19
Localisation : Sur la Voie

Parchemin
Âge du perso: 20 ans
Groupe: Marchombre
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Lun 7 Mai - 9:23

Jilano s'était facilement débarrasser des premiers terreux, tuant les créatures à l'allure enfantine comme un déchaîné. Il s'était trop vite enfoncé dans entre les griffes des créatures et il se retrouva vite ensevelis sous cette marée mouvante de griffes et de dents pointues. Jilano voltigea au-dessus de trois terreux, les décapitant chacun d'un coup de pied et de poignard. Il atterrit en frappant une autre créature et passa par-dessus un enfant aux ongles braqués sur le visage du maître marchombre, les dents sorties. Il lui brisa la nuque en passant par-dessus et frappa un nouveau de son poignard. Il roula pour éviter cette marée mouvante de l'emporter. Jilano se trouvait dans un cercle impénétrable de terreux. Il frappait avec ses deux poignards, esquivait les petites griffes et crocs des terreux, voltigeait au-dessus des créatures. Insaisissable, comme un démon enragé par l'envie de survivre. Jilano tourna le dos à une de ses créatures pour se débarrasser de deux petits enfants couverts de terre qui venaient de l'attraper par la jambe pour le tirer en arrière. Il se débarrassa du premier en l'envoyant valdinguer cinq mètres plus loin.Il attrapa le deuxième en l'envoya sur un de ses compagnons. Pendant ce temps, trois terreux bondirent sur le dos du marchombre. Il entendit leurs cris et roula juste au bon moment, il bondit sur eux sans prendre le temps de ses redresser. Il en étrangla un de la main gauche et frappa les autres de la droite. Jilano s'envola littéralement du sol et atterrit trois mètres plus loin, en abattant trois terreux d'un coup. Il chercha ses compagnons des yeux et aperçus les cheveux blancs et la peau sombre de Jercan qui voltigeait comme un dément au milieu des terreux. Le faël l'aperçut aussi et le rejoint bientôt. Ils passèrent un moment dos à dos à combattre puis Jilano se sentit trop à l'étroit. Il y avait encore une cinquantaine de terreux autour de lui, ces créatures étaient des démons venus de l'enfer et Jilano n'avait à peine assez de place pour manoeuvrer. Il pensa à voix haute sans même faire attention:

-Il faut que cela cesse!

Il plongea dans la marée des terreux en attrapant Jercan au passage. Les deux hommes avaient déjà créé des liens d'amitié fort et ce combat les en sortiraient tout les deux encore plus proches. Jilano passa au-dessus de terreux que le faël abattit avec son arc et Jilano fonça tête baissée vers la lune qu'il voyait au loin en abattant tout ceux qui se dressaient devant lui. Il trancha un nombre incalculable de tête avant d'arriver sur un endroit totalement vide. Il y avait de la terre à perte de vue avec quelques arbres rabougris disposés tout les cent mètres. Il se retourna et vit une marée grouillante de terreux. Ils étaient pas aussi nombreux que ce que pensait Jilano. Simplement disposés en un cercle compact impénétrable, il estima les terreux au nombre de trente. Il se relança dans la bataille en espérant que Jercan et ses deux amies marchombres n'étaient pas blessées.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Merci Siobane!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyssia Il'Andril
Co-Fonda/Maître Marchombre
avatar

Posts Rp : 263
Pièces : 371
Date d'inscription : 18/05/2010

Parchemin
Âge du perso: 21 ans
Groupe: Marchombre
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Mer 16 Mai - 11:13

A l'instant même où nous nous étions lancés à l'assaut, j'avais estimé le nombre de terreux. Une cinquantaine, voire plus, ce qui réduisait considérablement nos chances de survie. Nous étions peut-être des armes, une seule arme affûtée qui fendait les ennemis, nous n'étions pas invincible et si des terreux sortait indéfiniment du sable, nous serions épuisés, commettrions des fautes. Mortelles.
J'avais quitté mon arc dès le début. Les créatures, âmes démoniaques dans la brise nocturne, avançait trop vite et mon recul n'avait pas été assez important pour que je me permette les flèches et les attaques à distances. J'avais alors pris mon sabre léger que j'avais acheté peu cher à Hurindaï et dont la lame, quoique fine, tranchait bien. Pas assez cependant ; elle résistait au contact des os et je ne parvenais à les briser qu'en frappant fort, et dans un épouvantable et écoeurant craquement sourd. J'avais abattu plusieurs êtres malveillants ainsi, à frapper presque à l'aveugle lorsque j'étais dépassée en nombre et que l'instinct sauvage faisait son apparition.

J'abattis sauvagement ma lame sur l'épaule d'un terreux. Le coup, violent, lui infligea une plaie béante jusque la clavicule et se répercuta jusqu'à mes côtés, me faisant trembler l'espace d'une seconde. Insensible à la douleur, il leva l'autre bras dont les ongles crochus m'inspirèrent un frisson de dégoût. Je bondis alors qu'il abattait son bras sur moi, effectuai une pirouette en prenant appui sur son épaule et atterris derrière lui. Le tranchant de ma main vint s'écraser contre sa nuque qui se brisa net. L'enfant s'écroula.
Je suivis sa chute des yeux et contemplai avec horreur le massacre. Des terreux gisaient, partout, tout autour de moi, là où la mort, fine, légère et implacable, avait frappé. Ma violence m'effrayait et un frisson de dégoût me parcourut le corps. Je n'eus pas le temps de m'attarder davantage qu'un bruit, derrière moi, attira mon attention, bien plus que les cris et hurlements de mes compagnons qui se battaient farouchement. Quelque chose siffla près de moi et je m'accroupis juste avant de me faire embrocher par des ongles noirs. Je pivotai, et ma jambe tendue faucha l'attaquant. Je plongeai ma lame en travers de sa gorge et aussitôt, l'abattit sur un autre terreux à ma droite dont la tête gît quelques secondes plus tard dans le sable rougeoyant. Mon poing gauche percuta un plexus, écrasa des côtes, tandis que ma main gauche ne cessait d'embrocher, de décapiter, accompagnée, toujours, d'un sifflement mortel. Un terreux me lacéra la cuisse, un autre planta le bout de ses ongles dans mon flanc. Les blessures étaient bénignes, mais elles me ralentissaient, mes membres lourds peinaient à me répondre. Depuis combien de temps combattions-nous ? Plusieurs heures, peut-être, ou simplement quelques minutes. Je ne voyais pas la fin de cet assaut, tant il y en avait... Mais nous pouvions nous en sortir.

Je profitai des quelques secondes de répit que m'accordait le cercle vide qui s'était formé autour de moi, les corps entassés à mes pieds, pour jeter un coup d'oeil vers mes compagnons. Elrydia combattait avec ferveur et souplesse, tel un félin qui sait que sa vie se tient à la pointe de son arme. Jercan était un excellent combattant. Après avoir exterminé un bon nombre des assaillants avec son arc, il avait dégainé et s'avérait efficace. Il était si rapide qu'on apercevait de lui que son acier brillant dans l'éclat de la lune, qui revêtait le lieu d'un manteau argenté lugubre. Krishnen, lui, était un feu follet. Sa crinière d'or était semblable à un feu mortel, exterminant tout sur son passage. Quant à Jilano, bien qu'il soit débordé, il ne se laissait pas abattre et continuait le combat. Il fut d'ailleurs bientôt rejoint par Jercan et, dos à dos, ils se battirent en un duo époustouflant.
Je repris la bataille. Une trentaine, ils n'étaient plus qu'une trentaine. Nous ne devrions pas avoir trop de problèmes. Je me frayai un passage vers Elrydia, tranchant des têtes au passage, tâchant de ne pas regarder l'ampleur des dégâts que je causais. Soudain, un terreux surgit de nulle part bondit vers Elrydia qui, trop occupée à sauver sa vie face à une petite dizaine de créatures, ne l'avait pas vu. Une dizaine de scénario me traversèrent furtivement l'esprit. S'il l'atteignait, il planterait ses mains dans son cou et elle mourrait. La colère, la peur, mais aussi l'excitation que procure le combat eurent des répercutions sur ma réaction. Mon regard obliqua vers le terreux et celui-ci, comme si le temps s'était arrêté, se figea, ainsi que les trois autres petits démons qui l'accompagnait. Je bondis vers eux, ma lame décrivit une courbe parfaite qui s'acheva dans une pluie de chair et de sang. Tous trois tombèrent, sans avoir vraiment vu la mort en face.


    - Tu as eu de la chance ! fis-je une fois dos à Elrydia.


Mon inattention était regrettable car elle profita à un terreux qui me lacéra le visage. Il finit rapidement embroché par un bienheureux réflexe mais la douleur, lancinante, m'arracha à un cri de douleur et de rage. Je fermai les yeux l'espace d'un instant, pour me calmer, faire le vide. J'eus du mal à canaliser la douleur qui partait de ma joue, et se répandait jusque ma cuisse en passant par mon flanc. Du sang chaud coulait de ma mâchoire, mon arcade, mon ventre et ma jambe. Je tâchai de l'ignorer et inspirai profondément. Une mélodie, douce et presque imperceptible emplit alors les alentours, audible à Elrydia et à ceux dont l'ouïe était fine et aiguisée.
Le chant marchombre.
Il se répercuta sur quelques terreux qui, intrigués, cessèrent bientôt de se battre et me regardèrent, les bras ballants. Je lançai un coup d'oeil à Jilano et Zil'Atian, dans l'espoir qu'ils m'imitent. Après tout, c'était finalement notre seule chance de rester vivants, sans encourager la venue d'un nouveau bataillon de terreux.


Spoiler:
 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Couleur RP:
 

Aprentissage:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elrydia Zil'Atian
Fonda/Maître Marchombre
avatar

Posts Rp : 361
Pièces : 441
Date d'inscription : 18/05/2010
Age : 18
Localisation : En plaine Gestuelle Marchombre

Parchemin
Âge du perso: 14 ans
Groupe: Marchombre
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Ven 18 Mai - 2:12

[Pas de soucis ! =)]

    J'étais lancée dans le combat. A présent, je ne m'arrêtais plus ... Tranchant quelques Terreux ici et là. Pourtant, je parvins à me faire encercler par une dizaine de ces petites créatures. Je ne regardais pas les autres mais je savais qu'ils se débrouillaient très bien. J'étais tellement occupée que je ne vis même pas le Terreu qui arrivait derrière moi. Heureusement et une fois encore, Elyssia me sauva. Je la gratifiais d'un sourire en signe de remerciement avant de me remettre à combattre. Puis, une mélodie douce et agréable monta jusqu'à mes oreilles. Elyssia ... Elle chantait ce fameux chant que nous, marchombres, connaissions tous. Le chant des Marchombres ... En voyant la réaction des Terreux, je ne pus réprimer un petit sourire. Confiante et sereine, je me mis à l'imiter ; chantant à mon tour ce chant aux effets incroyables. Les Terreux ne comprenaient pas ce qui leur arrivaient. Ils commencèrent tous à reculer, les yeux grands ouvert. Mais ce n'est pas suffisant ... Il faudrait que Jilano s'y mette également. Allez ... Encore un peu d'efforts. Nous y sommes presque.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Murmure du vent
Souffle de la nuit
Marchombre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendalivia.forumactif.biz
Jercan Sharsal

avatar

Posts Rp : 36
Pièces : 61
Date d'inscription : 07/09/2011

Parchemin
Âge du perso: 28 ans
Groupe: Faël
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Mer 23 Mai - 5:20

Jercan était débordé, sept terreux avaient passé un accord tacite pour l'attaquer en même temps. Le Faël n'avait plus de flèches et son arc était trop long pour servir à grand chose, son poignard, lui, était de l'autre côté de la mêlée de bras et de jambes, de griffes et de crocs. Jercan para un coup de griffe d'un terreux, il recula et se trouva collé à l'arbre rabougris qu'il avait observé avant le combat. Il ne savait que faire, il voyait au loin, les deux femmes qui se battaient, dans un duo qui faisait penser à Jercan que les deux marchombres étaient en quelque sorte des soeurs. Il donna un coup de pied circulaire avec l'intérieur du pied, cela ne servait qu'à balayer les terreux, ils reculèrent de quelques pas. Jercan se suspendit à la branche au-dessus de lui, les terreux revenaient déjà à l'assaut.

Il se revit étant un petit faël, il se faisait attaquer par un ours élastique dans la forêt de Baraïl, il était suspendu à la cime d'un arbre et l'ours esqualadait le tronc qui ployait sous le poids de la bête. Ce jour là, Jercan avait manqué la mort de quelques centimètres. Repensant à ce qu'il faisait étant petit, il se dit qu'il pouvait bien réussir aujourd'hui. Un terreux s'accrocha à sa jambe mais Jercan lui asséna un coup dans le mâchoire qui lui empêcha de planter ses crocs dans son tibia. Le Faël se balança et s'envola littéralement au-dessus des terreux, il sentit une légère griffue, du sang jour vermeil s'échappa de son ventre, mais la blessure n'était pas grave. Jercan roula, attrapa trois flèches plantées dans un terreux. Il se retourna dans le même mouvement et quatre terreux étaient embrochées sur les trois flèches.

Jercan entendit un chant qui l'ensorcela et le détendit, il se sentit reposé et parfaitement lucide. Il en avait grandement besoin car ses cibles étaient mouvantes et s'approchaient vite. Il raffermit sa prise sur le manche de son arc et le projeta. Les deux lames accrochèrent le reflet de la lune, faisant apparaître autour d'elle des petites tâches de lumières sur le sol rouges de sang du sang des terreux. Le lancé était parfait, les terreux voulurent éviter, mais, il était trop tard. La mort venait de frapper. Deux têtes pintent d'une expression de colère et de rage tombèrent sur le sol en soulevant deux petits nuages de poussières rougeâtres. Jercan se redressa et vit que le combat s'achevait, il n'y avait quasiment plus de terreux débout et quelques-uns gisaient par terre, hurlant de douleur en tenant un membre arraché ou plaquant leurs petites mains sales sur les plaies béantes qu'ils avaient partout sur le corps. Bien que les créatures soient démoniaques, Jercan se sentit tout à coups monstrueux d'avoir tuer des enfants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krishnen Nil' Shiva

avatar

Posts Rp : 64
Pièces : 103
Date d'inscription : 02/10/2011
Localisation : Partout

Parchemin
Âge du perso: 32 ans
Groupe: Mercenaire du Chaos
Achats:

MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   Mer 23 Mai - 7:14

Ça n'en finissait pas ! J'avais beau donner des coups encore et encore, ils revenaient toujours. Aucun de nous ne pourrait tenir éternellement, il fallait trouver une solution radicale à tout ceci. Il le fallait ... Pour la survie de la troupe ... ... STOP ! Depuis quand je pense à sauver la peau des autres, moi ?... Non, décidément ... Il y a un truc qui tourne pas rond ... Bref ! Tout cela ne changeait rien à la situation ! J'étais toujours là, à donner des coups à ces créatures encore et toujours. Le temps commençait vraiment à se faire long ... Soudain, un son atteignit mes oreilles. Une mélodie ... Des tas de souvenirs me revinrent lorsque je l'entendis. Depuis combien de temps n'avais-je pas entendu ce chant ? Des années surement. Je m'étais fait une promesse ... Ce jour là, j'avais dit que je ne le chanterais plus, quoiqu'il arrive. Mais que sont les véritables promesses ? La plupart étant brisée un jour ou l'autre. Et pour moi, je sentais que ce jour était venu. Je respirai un grand coup pour me concentrer avant de m'y mettre à mon tour. Oui, je suis un Mercenaire. Et oui, je le chante, lui. Le chant Marchombre ... Bien que ce soit totalement contradictoire, je m'en fichais ... Oui ... Je me fichais bien de ce que les autres pouvaient penser à ce sujet ... Et pour achever les Terreux, il manquait encore une personne ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un voyage au-delà de Gwendalavir [PV Elyssia, Elrydia, Jercan et Krishnen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gwendalivia :: ~Au-delà de Gwendalivia~ :: Le Désert Ourou-
Sauter vers: